Estimations de pertes de grains

  • Par garsdh
  • Le 01/10/2013
  • Commentaires (0)

L'été s'éloigne et les moissons nous manquent déjà. L'automne est la saison à laquelle fleurissent les ventes de céréales mais aussi les factures de prestations de récolte. Si vous êtes agriculteur, il est facile de calculer le rapport entre le tonnage récolté et le temps facturé en moisson. Ce débit en t/h vous donne une idée de la performance de la moissonneuse qui réalise vos récoltes. Vous allez rapidement me dire que ce critère n'est pas valable si la facturation est réalisée à l'hectare. C'est bien vrai, et d'autant plus intéressant à calculer si vous êtes vous-même responsable de CUMA, d'ETA ou prestataire à titre secondaire.


moiss-batt.jpg


L'augmentation du débit de chantier nous permet à tous d'être plus performant (moins de charges à l'hectare pour le moissonneur et/ou l'agriculteur et plus de surface sécurisée rapidement dans la saison).

Si les réglages de la machine sont optimisés, la limite d'avancement de la moissonneuse est essentiellement dépendante de la perte de grains. L'estimation des pertes à la moisson est donc le seul moyen de connaître véritablement la vitesse d'avancement maximum. Les indicateurs de perte nous aident mais aucun ne nous renseigne (encore) sur la quantité réelle perdue aux secoueurs ou aux grilles de la machine. Des bacs de contrôle peuvent être utilisés en fonction de la largeur de coupe et de l'andain (voire de l'éparpilleur). La méthode est plus précise qu'une estimation "sur la surface de la main" mais nécessite un calcul de conversions multiples et demande du temps durant une période où il est encore plus précieux.

Le fait de connaître précisément le poids de graines perdues au passage de la moissonneuse est un levier primordial pour augmenter son débit. 50 kg/ha de grains perdus (rarement admis "à l'œil" sur le terrain car les apparences sont trompeuses) engendrent une perte de 9€/ha (pour 180€/t valorisée). Le fait de gagner 1 km/h à la récolte peut engendrer un gain de performance de 0,4 ha/h ! (coupe 6,1m / temps annexes 30%). Alors que le coût moyen d'une moissonneuse à tendance à dépasser 150€/h, il serait bon de se pencher sérieusement sur ces 9 € (de l'exemple précédent) que nous tenons à tout prix à ne pas perdre.


magnetaufnahme-3-jpg-w294-h221-m1-1.jpg

Une solution apparue il y a quelques années m'avait surpris tant par son aspect pratique que malin. Il s'agit d'un outil de contrôle de pertes ne nécessitant ni calcul ni manuel d'utilisation. L'idée a été développée par le Dr. Andrea Feiffer, qui commercialise encore cet appareil. Après avoir récupéré le bac que la moissonneuse vient de chevaucher, il suffit de remplir les cases avec les grains de pertes, récupérés dans ce bac. Une case équivaut à 0,5% de perte de rendement. C'est simple et très facile à mettre en œuvre pour adapter ses réglages ou corriger sa vitesse de progression dans la parcelle.

sans-titre-1-4.jpg

Evidemment, l'estimation est moins précise que par le calcul (présenté dans la formation optimisation moissonneuse-batteuse) L'outil du Dr. Feiffer prend en compte un PMG moyen, une plage de largeur de coupe et d'andain rendant le résultat approximatif mais très rapide.

Vous n'avez donc plus d'excuse pour ignorer vos performances, les pertes peuvent alors être adaptées à vos exigences de rendement ou bien de débit de chantier.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau